Panier

Portraits

Magali Bardos

By 6 décembre 2019mars 19th, 2020No Comments

Elle peint, écrit, sérigraphie et se met à l’éventail (en vente ici)

Cette illustratrice, formée à Bruxelles et installée à Rabastens, enchaîne les projets.

Tout son univers est coloré ! On entre chez Magali Bardos par une porte verte, on poursuit par la cuisine au buffet turquoise, où elle attrape deux tasses de café noir avant de finir dans son atelier de briques rouges au fond du jardin. A l’intérieur, tout est blanc, même ses lunettes ! Mais ce n’est que pour mettre en valeur ses gravures aux couleurs vives. Cette illustratrice rabastinoise d’adoption nous a aussi ouvert son atelier de sérigraphie.

Une technique gouache & sérigraphie

« J’ai découvert grâce à cette pratique une nouvelle technique, explique-t-elle. Je place la gouache de façon assez libre sur l’illustration avant d’appliquer un décor sérigraphié. Cela donne un noir très dense, un aplat très fort. » Mais avant cela, Magali réalise, pour préparer ses albums, des maquettes peintes directement à la gouache et préfigurant le découpage par page de l’album final. « J’ai besoin de tourner les pages, de voir ce qu’il se passe d’une page à l’autre », précise-t-elle.

Après avoir suivi deux cursus -illustration et scénographie- en parallèle, Magali a démarré sa carrière en collaborant avec Nathan en 2000, avec Larousse pour une série de dictionnaires, puis Actes Sud Junior pour des cahiers d’activité. « Dans l’édition, c’est souvent une affaire de rencontres, souligne-t-elle. Actes Du Junior m’a aidé à franchir le cap pour faire mes propres albums, et ça a donné « Le géant de Noël », « Jusqu’à 100 », etc. » Elle continue aujourd’hui à dérouler ses projets d’auteur-illustrateur avec le dernier « le rêve de Griffachat », un album cartonné pour les 2-3 ans, et un projet en cours en collaboration avec l’auteur Juliette Valléry, à sortir en septembre 2020.

Des éventails en tissu

Son dernier projet met encore en œuvre la sérigraphie : elle a sorti cet été une gamme de 4 éventails baptisée « Courant d’air ». Magali a dessiné les motifs qui ont été imprimés par Fétiche sérigraphie (Aveyron) et montés à la main en Espagne sur des brins de bois de sycomore. Un étui bois réalisé par CNK Design (Couffouleux) vient compléter l’ouvrage.

Une sélection de ses planches ont été exposées à Castres en novembre et elle anime, comme l’année dernière, des ateliers à la librairie Ombre Blanche à Toulouse. Sinon, Magali, un conseil pour qui veut s’orienter dans l’illustration dans la Région ? « Il y a l’école Municipale des Beaux-Arts à Castres pour la gravure ou le Lycée des Arènes à Toulouse, c’est une bonne préparation, j’encourage ! ».

Aller plus loin

Découvrez tout l’univers de Magali Bardos sur son site en cliquant ici

Les éventails de Magali sont disponibles sur la boutique de Chouette.